Menu

Qui est le marchand de tableaux Pascal Robaglia ?

Parcours atypique d’un homme combatif

Né le 27 février 1955, Pascal Robaglia est un passionné des galeries d’art et réputé célèbre dans ce domaine. Il a été initié à cette discipline par sa tante qui lui a communiqué l’envie de réaliser des tableaux. Il est divorcé et père de deux enfants à qui il a su communiquer l’amour pour les belles choses, le goût du travail et des challenges. Avant de jouir pleinement de sa passion, cet artiste est passé par de nombreuses étapes dans sa vie. C’est en 1979 qu’il obtient son diplôme de Commerce, Administration et Finances, à l’école de commerce de Dijon – devenue Burgundy. Après un brillant parcours scolaire, il se lance dans la parfumerie. Il obtient premièrement un stage chez Hermès puis il gravit les échelons en découvrant l’univers de Roger et Gallet. Sa carrière professionnelle évolue et il rejoint ensuite de nombreuses autres enseignes de marque comme Van-Cleef & Arpels ou L’Oréal. Grâce à ces opportunités professionnelles, il effectua plusieurs voyages à travers le monde (Hong Kong, USA, Israël, Égypte, etc.)

Pascal Robaglia, un sportif de renommée

Pascal Robaglia est un homme faisant preuve d’une grande faculté d’adaptation. Il aime relever les défis, quelles que soient les situations qui se présentent à lui. Aventurier dans l’âme, c’est aussi un adepte de la plongée sous-marine qui a eu à réaliser plus de 320 plongées. Grâce à ce record, il valide les brevets Padi « Advenced » et « requins » et participe même à un numéro d’« Envoyé spécial » sur France 2. Par ailleurs, c’est un sportif de haut niveau qui pratique le ski-extrême et l’alpinisme. Cette renommée dans le monde sportif est couronnée par l’obtention du permis bateau hauturier. Pascal a aussi un goût prononcé pour les sensations fortes ce qui l’amène à aimer les voyages et les découvertes.

Pascal Robaglia, un passionné des œuvres d’art

En 1990, il se retrouve sans emploi et partagé entre sa passion pour l’art ou le courage de continuer dans l’industrie du luxe, il choisit sa passion. En 1991, grâce au soutien de son épouse, il crée sa propre galerie à son ancien domicile du Vésinet. Son concept unique et original de « maison-galerie » remporte un franc succès. Il réalise un chiffre d’affaires qui s’élève à des millions d’euros. La clé de son succès réside dans la diversification de ses œuvres d’art de différentes époques toutes embellies par son environnement atypique. Pendant plus de 20 ans, on y découvre des peintures d’art raffinées, du mobilier ou des objets d’art contemporain.

Après de nombreuses années de succès (1991 à 2005), son projet finit par mourir en raison de la forte concurrence et d’un divorce douloureux. En 2005, Pascal dut faire un adieu à sa galerie toutefois, il continua de faire des interventions liées à l’art et à l’antiquité dans des salons. Bien que doté d’une expérience immense, Pascal continue de rechercher l’originalité dans un monde où la tendance est à la nouveauté.